CES Oxygène dissous

Oops, an error occurred! Code: 202302051712300c60ccf0

Le Consortium d’Expertise Scientifique (CES) Oxygène dissous a été mis en place début 2019 afin de mettre en réseau et fédérer les acteurs scientifiques au niveau national, autour de la variabilité et des tendances de l'oxygène dissous et de la désoxygénation de l’océan hauturier et côtier  afin d’établir une base exhaustive et qualifiée des données nationales d’oxygène dissous océanique. Le groupe national « Atelier O2 », organisé depuis 2015, a rejoint ce CES Oxygène dissous (liens vers les pages Atelier O2 2015, Atelier O2 2016, Atelier O2 2017). L’objectif du CES Oxygène dissous est de contribuer à l’harmonisation des pratiques d’acquisition de données O2, du traitement et la correction des jeux de données et de leur mise en base. Le CES permet la rencontre des experts travaillant dans le domaine océanique (régions côtières et hauturières) à l’aide de différentes plateformes et des techniques de mesure pour partager les expériences issues des réseaux d’observations, des projets de recherche et des collaborations internationales, afin d’améliorer la qualité et la bancarisation des jeux de données de l’oxygène dissous.

Le CES Oxygène dissous est porté par Véronique Garçon (LEGOS, CNRS), Joël Sudre (UMS 2013 CPST - IR Data Terra - Pôle ODATIS), Sabine Schmidt (EPOC, CNRS) et Laurent Coppola (LOV, CNAP), voir leurs contacts dans l'onglet ci-dessous.

L'oxygène est essentiel à la santé de la planète. Il affecte les cycles du carbone, de l’azote et d'autres éléments clés, et est une exigence fondamentale pour la vie aquatique. Il permet de tracer les processus de formation d’eau profonde et de ventilation des masses d’eau et d’estimer l’impact des activités biologiques (respiration bactérienne) sur l’export de matière organique. Il est également très sensible au réchauffement des océans conduisant à une désoxygénation dans certaines régions océaniques (« Oxygen Minimum Zone »). qui s'aggrave dans l'océan côtier et ouvert (plus d'information sur l'oxygène dissous : description, actualités, collecte et instruments de mesures, ...).

A terme, ce produit synthétique devra inclure toutes les observations eulériennes et lagrangiennes, i.e. les mesures de titration Winkler, les données des capteurs oxygène intégrés sur des bathysondes-rosettes CTD utilisées lors des campagnes en mer et sur les mouillages fixes/, ceux utilisés sur les flotteurs profileurs ARGO, sur les planeurs sous-marins (« gliders ») ou sur tout autre type de véhicule/plateforme autonome. Une stratégie possible serait de se concentrer dans un premier temps sur les données eulériennes, puis dans un second temps travailler sur les données lagrangiennes. La philosophie est de s’inspirer de l’approche SOCAT, une initiative communautaire développée et maintenue par les fournisseurs et utilisateurs des données de CO2 marin.