Actualités à la Une

L’état biogéochimique des océans avec BGC-Argo

Les principaux enjeux associés à l'exploitation du réseau BGC-Argo sont décrits dans un récent article paru dans Frontiers in Marine Science, fruit du travail de 11 laboratoires.

La compréhension et le suivi des processus biogéochimiques dans les océans tels que la désoxygénation et l'acidification sont essentiels dans le contexte du réchauffement climatique pour mesurer leurs impacts sur les écosystèmes marins.

Le réseau de flotteurs-profileurs du programme BGC-Argo répond à cet objectif en intégrant une description systématique et précise de « l'état biogéochimique de l'océan » grâce à des capteurs capables de mesurer les concentrations en oxygène, nitrates, chlorophylle, particules en suspension, le pH, l’éclairement disponible pour la photosynthèse ainsi que l’éclairement à certaines longueurs d’onde.

Un récent article paru dans Frontiers in Marine Science, regroupant le travail de 11 laboratoires et présenté lors de la conférence Oceanobs'19, décrit les principaux enjeux associés à l'exploitation du réseau BGC-Argo, avec des informations utiles sur le déploiement des flotteurs et l'utilisation des données. Les sujets abordés comprennent les essais des flotteurs, leur déploiement et dans certains cas, leur récupération. Les aspects de la gestion, du traitement et du contrôle de la qualité des données sont couverts ainsi que les problèmes spécifiques associés à chacun des six capteurs BGC-Argo.

Plus d'information

Accès aux données sur le catalogue ODATIS

BGC-Argo