Actualités à la Une

PIRATA : un système d’observation pour la recherche et les prévisions du climat dans l’Atlantique tropical

Résumé de la présentation de Jérôme Llido aux Journées Scientifiques LEFE/GMMC 2019

PIRATA  est un programme  d’océanographie opérationnelle multinational (France, Brésil, USA) initié en 1997 afin de mieux connaître et comprendre les interactions océan-atmosphère et leurs variations dans l’Atlantique Tropical, région océanique qui influence fortement les hydro-climats, et par conséquent, les économies des régions situées au pourtour de cet océan. PIRATA est motivé par deux questions fondamentales, à la fois scientifiques et sociétales en œuvrant pour une meilleure prévision des variabilités météorologique et climatique et de leurs impacts. 

Le réseau PIRATA atteint aujourd’hui un ensemble de 18 bouées ancrées fournissant des données météorologiques et océanographiques transmises en temps réel, diffusées via le système de télécommunication global (GTS) et les serveurs de données globaux. Ce réseau est complété de 3 mouillages ADCP déployés le long de l'équateur. Tous les ans, les données et les capteurs sont étalonnés et les données haute fréquence enregistrées sont collectées.

Les campagnes annuelles de maintenance du réseau PIRATA permettent de mesurer de manière complémentaire un grand ensemble de données physiques, biogéochimiques et biologiques le long de transects réguliers, et fournissent des plates-formes pour le déploiement d'autres composants du système d'observation de l'Atlantique tropical.

Avec plus de 20 ans d'existence, PIRATA fournit des séries chronologiques de données inestimables pour la recherche, le suivi, les prévisions et les analyses opérationnelles. Les régions tropicales de l'Atlantique jouent un rôle extrêmement important dans l'observation de la variabilité entre l'atmosphère et l'océan aux échelles de temps intra-saisonnières à pluriannuelles et des changements provoqués par le réchauffement de la planète. Depuis 2015, les systèmes ATLAS des bouées PIRATA sont progressivement remplacés par de nouveaux systèmes T-Flex, plus performants, permettant la transmission en temps réel de données à plus haute fréquence, ainsi que le déploiement de capteurs supplémentaires, qui pourront jouer un rôle clé dans le futur système d'observation de l'Atlantique tropical.

Accès aux données du catalogue ODATIS

PIRATA