Centres de Données et Services in-situ

Coriolis rassemble 7 instituts français impliqués dans l’océanographie opérationnelle (CNES, CNRS, IFREMER, IPEV, IRD, Météo-France, SHOM) et a pour objectif de développer des réseaux d’observation automatiques, continus et permanents en 1/ organisant et maintenant l’acquisition de données en temps réel et en temps différé de mesures in-situ pour l’océanographie opérationnelle, 2) mettant en place un centre de données in-situ opérationnel, 3) développant la technologie nécessaire à l’océanographie opérationnelle.

Le Shom, héritier du premier service hydrographique officiel au monde (1720). est un établissement public administratif (EPA) sous tutelle du ministère des Armées.

Il est l'opérateur public pour l'information géographique maritime et littorale de référence.

Il a pour mission de connaître et décrire l’environnement physique marin dans ses relations avec l’atmosphère, avec les fonds marins et les zones littorales, d’en prévoir l’évolution et d’assurer la diffusion des informations correspondantes.

L'Observatoire Midi-Pyrénées (OMP) est un Observatoire des Sciences de l’Univers (OSU) et une composante (école interne) de l’Université Toulouse III - Paul Sabatier. Le centre de données in-situ OMP du pôle ODATIS est composé du SEDOO (Service de Données de l’OMP) et des services d’observations du LEGOS (Laboratoire d’Etudes en Géophysique et Océanographie Spatiales).

 

 

 

Le SISMER (Systèmes d’informations scientifiques de la Mer) est le service de l’Ifremer en charge de la gestion de nombreuses bases de données marines ou systèmes d’informations dont l’Ifremer a la responsabilité de la mise en œuvre.Le SISMER joue donc un rôle central dans la gestion des bases de données marines tant pour l’Ifremer qu’au service de nombreux projets nationaux, européens ou internationaux.

Une des missions de l'Institut de la Mer de Villefranche sur Mer (IMEV, ex-Observatoire Océanologique de Villefranche-sur-Mer) est le suivi systématique et régulier de l'environnement marin.

L’OASU est un des 25 Observatoires des Sciences de l’Univers (OSU) répartis sur le territoire national. Aujourd'hui, l’OASU est une structure fédérative de l’Université de Bordeaux (UB), du CNRS (INSU) et du Ministère de la Recherche (MESR).