Actualités à la Une

Signature de la salinité dans l’océan Atlantique tropical

Une étude récemment publiée s'intéresse à la signature en SSS des modes climatiques de l'océan Atlantique tropical, en utilisant notamment des jeux de données listés au catalogue ODATIS, de la salinité in-situ du CDS-IS-OMP et satellites SMOS du CDS-SAT-Brest.

En reflétant les échanges d’eau douce à l’interface océan-atmosphère (pluie, évaporation) ainsi qu’à l’interface océan-continents (fleuves), la salinité de surface des océans (SSS) est une variable climatique essentielle pour évaluer les changements dans le cycle de l’eau et la circulation océanique.

Les variations climatiques interannuelles dans l’Atlantique tropical et sur les continents environnants sont principalement liées à deux modes de variabilité interannuelle : le mode équatorial et le mode méridien :

  • Pendant une phase positive du mode méridien, l’Atlantique tropical se réchauffe au nord et se refroidit au sud, entraînant des vents et un déplacement vers le nord de la zone de convergence intertropicale (ITCZ) et des pluies associées,
  • Pendant une phase positive du mode équatorial, très similaire à un épisode El Niño (dans l'océan Pacifique), les alizés faiblissent à l’ouest du bassin équatorial, l’ITCZ se déplace vers le sud, et des anomalies positives de température de surface de la mer apparaissent à l’est du bassin, dans le Golfe de Guinée. Durant ces phases, des précipitations plus importantes sont observées dans le nord du Golfe de Guinée.

Une étude récemment publiée s’intéresse à la signature en SSS des modes climatiques interannuels de l’océan Atlantique tropical à partir de données in-situ, satellitaire et d’un modèle. Cette étude montre que les modes méridional et équatorial ont un impact sur la SSS par le biais de processus atmosphériques et/ou océaniques dans des zones bien spécifiques. Le forçage atmosphérique, lié à la migration de la zone  de convergence intertropicale (ITCZ), contrôle la région équatoriale, alors que l'advection des eaux par les courants horizontaux et le mélange vertical contrôlent la SSS dans les régions côtières sous l'influence des grands fleuves (Amazone, Congo, et Niger).

 

Le produit in-situ utilisé dans cette étude couvre la période  1970-2013 et inclut les données du SNO SSS, collectées à partir de thermosalinographes de navires marchands, de mouillages du réseau PIRATA et de profileurs  Argo.

Les mesures radiométriques du satellite SMOS complètent les mesures in-situ avec lesquelles elles sont comparées sur leur période commune, entre 2010 et 2012. Ces jeux de données sont listés au catalogue ODATIS (voir les liens ci-dessous).

Publication scientifique

  • Awo, F. M., Alory, G., Da-Allada, C. Y., Delcroix, T., Jouanno, J., Kestenare, E., & Baloïtcha, E. (2018). Sea surface salinity signature of the tropical Atlantic interannual climatic modes. Journal of Geophysical Research: Oceans, 123. https://doi.org/10.1029/2018JC013837

Plus d'information

Accès aux données du catalogue ODATIS

données salinité in-situ

données salinité satellite SMOS

signature de la salinité de surface en atlantique tropical, SNO SSS